L’U2P déploie une campagne de communication au ton décalé incitant les membres du gouvernement à découvrir le quotidien des entreprises de proximité.

A travers des conventions de stage, cette campagne invite le Premier ministre, le Ministre de l’Economie, le Ministre de l’Education et la Ministre du Travail à devenir stagiaire dans une entreprise de proximité.

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) et Butagaz, fournisseur de solutions multi-énergies, lancent aujourd’hui une nouvelle offre packagée « Pompe à Chaleur Facilipass ». Dans le prolongement du « Pack Chaudière », cette offre permet le financement de travaux d’installation et d’entretien de pompes à chaleur pour les clients particuliers au moyen d’une mensualisation. Parallèlement, l’intégration de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH vient compléter les différentes offres Facilipass, afin de favoriser les travaux de rénovation énergétique des ménages les plus modestes.

Mis en place en 2010, le réseau réunit les chargés de prévention des entreprises qui ont fait une démarche de prévention avec l’OPPBTP ou qui ont formé un chargé de prévention.

Exposé à la chaleur, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température.Les salariés du Bâtiment, compte tenu du fait qu’ils exercent fréquemment leur activité en milieu extérieur, sont particulièrement concernés par ce risque en période estivale.

Paris, le 13 juin 2019 – Suite à la déclaration de politique générale du Premier ministre, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) tient à rappeler au Gouvernement que la réussite de son projet passera par la confiance qu’il accordera aux entreprises de proximité et notamment aux entreprises artisanales du bâtiment. Édouard Philippe a évoqué quatre grandes urgences : économique, sociale, environnementale et politique. Le secteur de l’artisanat, première entreprise de France, se situe au cœur de ces enjeux.

 Loxam « chouchoute » les artisans en leur proposant des offres à la pelle !

La négociation des partenaires sociaux du BTP sur la formation professionnelle et l’apprentissage a été ouverte mercredi 22 mai 2019. À nouveau hégémonique dans son discours, la FFB nationale a dévoilé ses intentions. Scandaleusement suicidaire pour la formation des salariés des TPE et des entreprises artisanales du bâtiment, ce projet conduirait à la destruction des politiques d’apprentissage du Bâtiment, du CCCA-BTP et de certains CFA du BTP. La CAPEB, seule à défendre les TPE dans le camp patronal, s’oppose farouchement à cette position très libérale de la FFB nationale.

Depuis plusieurs semaines, le dispositif RGE est remis en question par certains acteurs, qui s’interrogent notamment sur sa crédibilité et qui souhaitent renforcer les contrôles réalisés. La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) tient à rappeler son efficacité et appelle les pouvoirs publics à réaliser une étude à partir des données recueillies par les organismes de qualification, et ce, avant tout changement.

Double objectif : accompagner les entreprises du bâtiment qui rencontreraient des difficultés et cesser de stigmatiser la grande majorité des entreprises vertueuses. Il s’agit en conclusion de renforcer la crédibilité de RGE là où c’est nécessaire, tout en simplifiant les aspects administratifs trop lourds et contraignants, sans réelle valeur ajoutée.

Le Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale (FAFCEA) chargé de financer la formation professionnelle continue des artisans, se voit contraint de suspendre ses financements au plus tard à compter du 15 mars 2019 : à cette date, plus aucune demande de financement ne pourra être honorée.

Le Conseil des professions de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) réuni ce jour tient à faire savoir la stupéfaction des entreprises du bâtiment, tous métiers confondus, qui ont appris, comme la plupart des acteurs de la construction, l’annonce des offres chaudières et PAC à 1 € faite devant le Sénat, laissant sous-entendre au grand public le caractère règlementaire de celles-ci. Les 8 présidents d’UNA de la CAPEB veulent alerter leurs clientèles sur les risques et les déconvenues que cette offre « outrageusement commerciale » recèle. Enfin la CAPEB donnera rendez-vous au secteur très prochainement pour présenter les offres alternatives et équitables qu’elle a packagées avec ses partenaires de confiance.

 Le SMIC est revalorisé de 1,5 % à compter du 1er janvier 2019, soit une valeur horaire de 10,03 € et une valeur mensuelle de 1 521,22 € pour 151,67 heures

Au cours d’une interview accordée à Europe 1 ce matin, le Président de la République Emmanuel Macron assure avoir pris la mesure de la grogne qui enfle dans le pays au sujet de la flambée des prix des carburants.

Bonne nouvelle, comme la CAPEB leurs avaient demandé les trois commissions de l'Assemblée Nationale en charge d'examiner le Projet de loi de Finance 2018 ont voté la suppression de la rétroactivité des modifications du CITE pour les menuiseries extérieures (portes d’entrée donnant sur l’extérieur, fenêtres, parois vitrées) qui était envisagée, au 27 Septembre 2017,

Des points restent cependant à préciser :